Error: GD2 library does not support JPG!

Randonnée dans l'environ

MOJSTRANA

Mojstrana est un hameau compact situé au point de rencontre entre Dolina et la vallée transversale de Vrata. La naissance et le développement du hameau ont été liés aux activités de la forge car c’est à la fin du 14ème siècle que l’on commença à extraire et à fondre le minerai de fer trouvé dans les alentours.

Il avait un lien assez ancien avec l’exploitation alpestre. C’est aux environs de 1800 que fut créé ici le premier bureau de guides. Avec l'arrivée du curé Jakob Aljaž à Dovje, l'aménagement de sentiers de montagne et la construction de châlets dans la chaîne de montagnes du Triglav se sont intensifiés.

Le tourisme agricole et de chasse ontcommencé à se développer après l’an 1900. A cette époque, pratiquement chaque ferme offrait des chambres touristiques à la location.

COLLECTION MUSÉALE DU TRIGLAV

En 1984, c'est avant tout en raison des mérites attribués aux alpinistes que fut présentée la collection du Musée du Triglav dans l'ancienne auberge Jozelen. Au troisieme étage, on découvre des documents et du matériel relatifs a l'histoire de l'alpinisme en Slovénie: les premiers a etre grimpés sur le Triglav, la fondation et le travail de l'Association d'alpinisme slovene qui depuis 1893 est étroitement liée a Piparji, certaines des plus anciennes associations de montagne slovenes, la construction des refuges de montagne, le club touristique Skala, le bureau de sauvetage en montagne, le célebre curé du Triglav Jakob Aljaž.

Une partie de l'exposition est consacrée a la présentation du Parc national du Triglav. La collection muséale du Triglav se trouve dans un parfait environnement de montagne qui lui promettent a l'avenir de nouvelles possibilités de développement du tourisme de montagne.

LA PETITE CHAPELLE RUSSE DU VRŠIČ

Au-dessus de la route d’où l’on voit côté sud le col du Vršič, haut de 1611 m, se trouve un monument original, datant de la première guerre mondiale. La petite chapelle russe a été bâtie en mémoire des milliers de Russes qui ont souffert et des centaines de prisonniers russes qui ont trouvé la mort. Elle est entourée d’un petit cimetière. La plupart ont été enterrés à gauche de la petite chapelle. Une pyramide en pierre portant l'inscription en cyrillique Synam Rossii (aux fils de Russie) fait office de monument funéraire. Des escaliers mènent jusqu’à la petite chapelle, à côté de laquelle on trouve une tombe russe portant une croix orthodoxe en béton.

En raison des difficultés d’approvisionnement de l’arrière-pays de la Soča, l’armée autrichienne avait déjà avant l’explosion de la guerre décidé de construire une route de montagne traversant le Vršič. La main d'oeuvre faisant défaut, l'armée fit appel à des prisonniers russes pour sa construction. Des travaux intensifs commencèrent en automne de l’an 1915. En hiver, le 12 mars 1916, une gigantesque avalanche de neige se déclencha des arpentes de la montagne Mojstrovka. Celle-ci ensevelit de nombreux prisonniers et leurs gardiens. Personne ne connaît le nombre exact de morts: les chiffres indiquent de 170 à 300 Russes morts et de 10 à 80 soldats autrichiens. Ce fut lors de l'enterrement des victimes, que naquit l'idée d'ériger un monument en leur souvenir.

Jusqu’au 1er novembre 1916, les prisonniers russes construisirent par le travail volontaire la petite chapelle en bois. Elle fut construite sur une base en pierre et possède un espace central avec deux tours latérales. Les petites tours sont terminées par une coupole baroque, telles qu’on les trouve en Russie.

La construction est en bois. Au départ, elle était recouverte d’écorce et plus tard, de planchettes. Le toit est en bardeaux et planchettes, tout comme les terminaisons des deux tours en forme d’oignon, situées à gauche et à droite de l’entrée. A l’intérieur, l’espace est petit et simple, peint en blanc. Durant la guerre, on trouvait sur l'autel une icône de la Vierge Marie qui disparut après la guerre. L'autel a été exécuté en bûches de bois coupées et est décoré d’icônes peintes selon la technique à l’huile. A l’intérieur, on trouve des lustres et des chandeliers forgés, ainsi qu’une photographie de la cérémonie d’inauguration.

Avec l’aide de prêtres russes et d’autres hautes instances gouvernementales, une messe commémorative solennelle est organisée chaque année à côté de la petite chapelle. La petite chapelle est ouverte au public.

Au-dessus de la route d’où l’on voit côté sud le col du Vršič, haut de 1611 m, se trouve un monument original, datant de la première guerre mondiale. La petite chapelle russe a été bâtie en mémoire des milliers de Russes qui ont souffert et des centaines de prisonniers russes qui ont trouvé la mort. Elle est entourée d’un petit cimetière. La plupart ont été enterrés à gauche de la petite chapelle. Une pyramide en pierre portant l'inscription en cyrillique Synam Rossii (aux fils de Russie) fait office de monument funéraire. Des escaliers mènent jusqu’à la petite chapelle, à côté de laquelle on trouve une tombe russe portant une croix orthodoxe en béton.

En raison des difficultés d’approvisionnement de l’arrière-pays de la Soča, l’armée autrichienne avait déjà avant l’explosion de la guerre décidé de construire une route de montagne traversant le Vršič. La main d'oeuvre faisant défaut, l'armée fit appel à des prisonniers russes pour sa construction. Des travaux intensifs commencèrent en automne de l’an 1915. En hiver, le 12 mars 1916, une gigantesque avalanche de neige se déclencha des arpentes de la montagne Mojstrovka. Celle-ci ensevelit de nombreux prisonniers et leurs gardiens. Personne ne connaît le nombre exact de morts: les chiffres indiquent de 170 à 300 Russes morts et de 10 à 80 soldats autrichiens. Ce fut lors de l'enterrement des victimes, que naquit l'idée d'ériger un monument en leur souvenir.

Jusqu’au 1er novembre 1916, les prisonniers russes construisirent par le travail volontaire la petite chapelle en bois. Elle fut construite sur une base en pierre et possède un espace central avec deux tours latérales. Les petites tours sont terminées par une coupole baroque, telles qu’on les trouve en Russie.

La construction est en bois. Au départ, elle était recouverte d’écorce et plus tard, de planchettes. Le toit est en bardeaux et planchettes, tout comme les terminaisons des deux tours en forme d’oignon, situées à gauche et à droite de l’entrée. A l’intérieur, l’espace est petit et simple, peint en blanc. Durant la guerre, on trouvait sur l'autel une icône de la Vierge Marie qui disparut après la guerre. L'autel a été exécuté en bûches de bois coupées et est décoré d’icônes peintes selon la technique à l’huile. A l’intérieur, on trouve des lustres et des chandeliers forgés, ainsi qu’une photographie de la cérémonie d’inauguration.

Avec l’aide de prêtres russes et d’autres hautes instances gouvernementales, une messe commémorative solennelle est organisée chaque année à côté de la petite chapelle. La petite chapelle est ouverte au public.

ZGORNJA RADOVNA, LA FERME POCAR

Zgornja Radovna est un village qui s’étend le long de la rivière Radovna, entre Krma et Krnica. La ferme Pocar a été construite sur un emplacement mûrement réfléchi: le long de la route qui a été traçée à travers la cour de la ferme. Les principaux bâtiments étaient constitués de la maison d’habitation et du grand bâtiment d’exploitation comprenant une remise à bois adossée au bâtiment, une petite étable pour le petit bétail, une petite porcherie, une remise à charrettes et un séchoir à foin allongé. La plupart des bâtiments étaient en bois et étaient tous recouverts de bardeaux ou de petites planches.

L’espace d’habitation situé au rez-de-chaussée date de 1755, comme l’indique une inscription que l’on trouve sur une poutre au plafond et est la plus ancienne maison datée de la vallée supérieure de la Sava, située dans le parc national du Triglav. Les sources écrites attestent que son existence remonte au moins à l’an 1609. La maison présente une base traditionnelle qui part du couloir central. La partie habitable possède un poêle en faïence. La cuisine noire se trouve le long du couloir. Sous le grenier, le plan a été refait. Jusqu’en 1991, les objets et tous les outils qui se sont accumulés au cours des siècles étaient conservés dans la maison. Les conservateurs de musée ont enregistré pratiquement 1400 objets.
Les propriétaires Pocar étaient des éleveurs de bétail comme le montrent le grand bâtiment d'exploitation et les annexes. L'été, le bétail paîssait dans les montagnes de Krma ou Pokljuka.

La ferme Pocar est située à l’intérieur du parc national du Triglav. La ferme rénovée a été transformée en musée; le bâtiment d'exploitation est devenu un centre d'information du parc, régulièrement ouvert en été.

RÉSERVE NATURELLE ZELENCI

La rivière Sava prend sa source dans la réserve naturelle Zelenci située à la frontière de trois pays. Si l’onregarde des pentes du Vitranc, elle ressemble à une émeraude et elle abrite de nombreuses espèces végétales et animales intéressantes.

INTÉRESSANT

  • cascade Peričnik
  • cascade Martuljek
  • vallée Vrata avec paroi nord du Triglav
  • vallée Radovna
  • vallée Krma
  • Kranjska Gora
  • Le parc national Triglav
  • Le col Vršič
  • La gorge Vintgar
  • Lac Bled
  • Lac Bohinj